Les effets antidépresseurs de la kétamine élucidés. Utilisée de longue date comme anesthésique, cette molécule vient d’être autorisée comme antidépresseur aux Etats-Unis (le Monde, le Temps, Natura Sciences 03 et 04/2019)




Le spravato, un spray nasal antidépresseur autorisé aux Etats-Unis [vidéo]


  • Natura-Sciences du 11 mars 2019 : 

L’agence américaine Food and Drug Administration (FDA) approuve un nouveau spray nasal pour traiter la dépression. Ce spray nasal Spravato, aussi appelé Eskétamine, peut désormais être utilisé dans les cas de répression résistante aux traitements. Une demande de mise sur le marché européen a aussi été déposée.

http://www.natura-sciences.com/sante/spravato-spray-nasal-antidepresseur.html 
  • Le Monde du 16 avril 2019 : Les effets antidépresseurs de la kétamine élucidés, utilisée de longue date comme anesthésique, cette molécule vient d’être autorisée comme antidépresseur aux Etats-Unis

La kétamine est une molécule à surprises . Et pas seulement pour ceux qui recherchent ses effets hallucinogènes en la détournant de ses applications médicales . Depuis les années 1970, elle est largement utilisée comme anesthésique à usage humain ouvétérinaire. Mais elle est aussi dotée de puissants effets antidépresseurs, découverts voici plus de vingt ans . Or , ceux-ci viennent d’être doublement reconnus : au plan réglementaire, par la toute-puissante agence américaine du médicament (FDA) ; et au planscientifique , par un article qui en démontre les rouages, dans la revue Science du 12 avril. Le 5 mars, pour la première fois , la FDA a autorisé l’utilisation de l’eskétamine (l’une des deux représentations spatiales de la kétamine, développée par le laboratoire Janssen), en spray nasal , pour traiter les dépressions rebelles aux antidépresseurs classiques.



  • Le Temps du 6 mars 2019 : Etats-Unis: autorisation d’un antidépresseur dérivé de la kétamine

Première évolution majeure dans le traitement de la dépression depuis le Prozac, selon les spécialistes, le Spravato de Janssen est destiné aux patients qui ne répondent pas aux traitements actuels. Des conditions strictes sont prévues quant à son administration

Commentaires

Articles les plus consultés