Défusion (prendre du recul avec ses pensees et jugements)-flexibilité mentale (les accepter, lâcher prise) et poursuivre ses buts selon ses valeurs (B.Anselem, médecin, neuropsychologue)


La flexibilité est la capacité à être conscient de ses sentiments et pensées, sans jugement, et de les accepter, sans chercher à les modifier ni à les adopter, tout en poursuivant ses buts selon ses valeurs (S Hayes) - Défusion avec ses pensées, lâcher prise...

Un nouvel article de Bernard Anselem sur LinkedIn. 


L'auteur : 


  • Médecin spécialiste en imagerie médicale. 
  • Auteur de 2 ouvrages : "Je rumine tu rumines nous ruminons" (2017 Eyrolles). & " Ces émotions qui nous dirigent" (2016 Alpen). 
  • Membre comité d'éthique Recherche de l'Université de Savoie (UFR LLSH). 
  • Master de recherche en Neuropsychologie (Toulouse, Lyon, Grenoble) Juin 2014. Certificate of achievement "Science of happiness, University of California, Berkeley " 2014. Conférencier. 
  • Conseil en Neuropsychologies appliquées. Formateur professionnel pour Médecins & Entreprises.
  • Source : https://managersante.com/author/bernardanselem/?id=34

L'article :



"Un moyen puissant d’atténuer son stress : prendre du recul avec ses pensées et jugements. Cette «défusion» est à la base de la majorité des méthodes efficaces de régulation émotionnelle : pleine conscience, thérapies cognitives, acceptation et engagement, réévaluation cognitive etc.

Mais il est très difficile d’abandonner une opinion anxiogène que nous venons de forger, elle est le fruit de nos déductions, elle se transforme vite en conviction : «c’est trop dur»«je serai mieux ailleurs»« je mérite mieux»«j’en ai marre»«je ne suis pas assez compétent»«je n’ai pas de chance». La flexibilité est la capacité à être conscient de ses sentiments et pensées, sans jugement, et de les accepter, sans chercher à les modifier ni à les adopter, tout en poursuivant ses buts selon ses valeurs (S Hayes*).
Ce lâcher prise n’est pas évident pour tous. Pour les plus sceptiques, une étude récente montre que l’absence de flexibilité mentale est directement corrélée au niveau de stress et d’émotions désagréables (ref en 1er commentaire).
Les personnes les plus en fusion avec leurs jugements, les plus évitantes avec leurs émotions pénibles, les plus fixées à leurs pensées et les moins conscientes du moment présent éprouvent le plus d’émotions négatives, d’anxiété, de stress et dépression."

* ST.Hayes : l'un des fondateurs de la thérapie ACT (acceptation et engagement) http://www.psy-hope.com/2018/12/traitez-vos-pensees-negatives-comme-des.html
"Une pensée n'est qu'une pensée, elle n'est pas vous, elle n'est pas votre identité".



Commentaires

Articles les plus consultés