L'anxiété de performance, un fléau chez les filles (mais aussi chez les garçons) - article 7.02.2019

Ce sont des jeunes à qui on a beaucoup dit : “T’es beau ou belle, t’es capable, t’es fin·e et tu peux tout réussir dans la vie.” Or, comme on n’a pas suffisamment préparé ces garçons et ces filles à vivre l’échec, cette perspective devient plus effrayante. 
– Diane Marcotte, professeure de psychologie à l’Université du Québec à Montréal

Et quand l'échec arrive réellement ??!! elles (ou ils), ont plus de mal à rebondir voire même ne rebondissent jamais (pathologie ou non, mais souvent elle se déclare à cette occasion) rendant leur entourage sidéré.

On peut se référer au tableau d'Igor Thiriez, psychiatre, sur les schémas cognitifs dépressogènes, notamment :
  • RÉUSSITE : Je devrais réussir dans tout ce que je fais.
  • OMNIPOTENCE :Je devrais tout savoir, tout comprendre, tout prévoir.
  • PERFECTIONNISME : Je devrais tout faire, parfaitement.
  • AUTONOMIE : Je devrais pouvoir me débrouiller seul·e 
Je devrais...je devrais..Je devrais...Sinon : Je suis nul·le, Je suis stupide, Je suis incapable, Je suis inutile. Je suis ignoble...



https://igorthiriez.files.wordpress.com/2018/12/depression3.pdf

Un phénomène plus grave qu'il n'y parait, car il peut déboucher sur la dépression et des conduites suicidaires.

Source:https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6499593262859452416 de Céline MUSIELAK Psychologue Psychothérapeute TCC - Dr en Psychologie Cognitive (Ph.D.) - Chercheuse Associée

Commentaires

10 Articles les plus consultés en 2018