Comment se préparer psychologiquement à l'effondrement du monde ? France inter, 5.02.2019

Vivre l'effondrement et pas seulement y survivre. Un effondrement, c'est aussi, une renaissance. Plutôt que renoncer à ces chiffres (catastrophiques), apprendre à vivre avec. Accepter un possible effondrement, c'est de l'ordre de la pulsion de vie. Pablo Servigne.

Et si on se préparait psychologiquement à l'effondrement de notre monde ?

Pour en rebâtir un nouveau, avec une nécessité absolue, tisser, ou re-tisser, des liens avec soi, avec les autres et avec la nature,
Retrouver le sens de l’entraide, de la réciprocité, de l’humilité…

Invités de l'émission "Grand bien vous fasse" sur France inter :
  • Pablo Servigne, ingénieur agronome, auteur avec Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle du livre : Une autre fin du monde est possibleed.Seuil
  • Laurent Bopp, climatologue au CNRS (au téléphone)
  • Avec également la chronique de Marie-Laure Zonszain (journaliste à Femme Actuelle)
  • et Christophe André (chronique)
Notre cerveau est mal équipé pour écouter ces messages d'alerte, on est moins sensible aux chiffres qu'aux histoires. C.André.
Si on fait trop peur aux gens, ils vont se focaliser sur leur nombril, ça accélère le matérialisme et l’égoïsme. C.André.
On a plus peur d'une tarentule que du rapport du GIEC. Pablo Servigne.


Trouver les ressources ensemble pour tenir debout...


https://www.franceinter.fr/emissions/grand-bien-vous-fasse 5.02.2019

Commentaires

Articles les plus consultés