Troubles bipolaires : l'identification des biomarqueurs pourrait être atteinte prochainement (FRC Neurodon, octobre 2018)

 Les avancées de l’épigénétique (marqueurs sanguins impliqués dans la régulation de l’expression des gènes) et de la neuroimagerie in vivo (IRM, IRM fonctionnelle, Tenseur de diffusion, tomographie d’émission de positons) en particulier laissent à penser que ces objectifs, les mêmes d’ailleurs que pour la schizophrénie, pourraient être atteints prochainement.


La FRC Neurodon (Fédération de recherche sur le cerveau) a publié le 3 octobre 2018 un article intitulé :  MALADIES PSYCHIATRIQUES : OÙ EN EST LA RECHERCHE ? dans lequel elle fait l'état des lieux de la recherche sur les troubles psychiatriques : Schizophrénie, troubles bipolaires, dépression, TDAH, les TOC (ce que l'on sait, les causes, axes de recherche et traitements).

L'état de la recherche en ce qui concerne les troubles bipolaires :

Ø  Pour les causes : "C’est la conjonction de facteurs génétiques et de facteurs environnementaux qui semble en cause dans la survenue des troubles bipolaires. Comme pour la schizophrénie, les facteurs environnementaux susceptibles de contribuer au développement de troubles bipolaires sont un stress intense, un traumatisme ainsi que la consommation de certaines drogues à des moments critiques du neurodéveloppementDes pistes invoquent également une potentielle implication du système immunitaire dans le déclenchement de la maladie."

Ø  Les traitements : "Pas de traitements pour guérir de la maladie, mais les traitements existants permettent de réduire les symptômes".

Ø  Enjeux de recherche : "Un des enjeux de la recherche est d’identifier des biomarqueurs de la maladie, pour un diagnostic plus précoce et une adaptation des traitements en fonction des sous-groupes de patients. Les avancées de l’épigénétique (marqueurs sanguins impliqués dans la régulation de l’expression des gènes) et de la neuroimagerie in vivo (IRM, IRM fonctionnelle, Tenseur de diffusion, tomographie d’émission de positons) en particulier laissent à penser que ces objectifs, les mêmes d’ailleurs que pour la schizophrénie, pourraient être atteints prochainement."

Un formidable espoir...

Commentaires

Articles les plus consultés ces 30 derniers jours :