Les activités intellectuelles auraient un rôle protecteur pour les neurones et ainsi le cerveau dans sa globalité (notamment les activités nécessitant l’utilisation de vocabulaire, de diverses connaissances, de logique et de mémoire) - FRC NEURODON 12, 2018

Les activités intellectuelles auraient un rôle protecteur pour les neurones et ainsi le cerveau dans sa globalité. En effet, en permettant une augmentation du nombre de neurones et des connexions entre eux, ces activités permettent de développer ce qui est appelée « réserve cognitive ». Plus la réserve cognitive est importante, plus le cerveau peut affronter les dommages dus à un vieillissement ou à la survenue d’une maladie.

Tout comme le reste du corps humain, le cerveau doit être entretenu pour le maintenir en bonne santé. Pour cela, il existe différents moyens dont la pratique d’activités intellectuelles. En effet, ce type d’activités aurait un effet protecteur : plus on utilise son cerveau, moins il s’abîme !

Pour rester en bonne santé, le cerveau doit être utilisé dans son ensemble à travers ses différentes fonctions cognitives. Pour cela, les activités qui nécessitent l’utilisation de vocabulaire, de diverses connaissances, de logique, de mémoire sont appropriées. Plusieurs types de jeux permettent de faire travailler l’ensemble du cerveau : Scrabble, Bridge, Sudoku, mots croisés, échecs, jeux de cartes, etc.

Commentaires

Articles les plus consultés