L'impulsivité dans le trouble bipolaire, le TDAH et le trouble borderline (Psychiatry Advisor, 15.11. 2018, Etude française)

L’impulsivité augmente chez les patients bipolaires s'ils ont également vécu une expérience traumatisante durant leur enfance.

L’impulsivité  a des conséquences gravissimes comme le suicide, les comportements à risque ou les mauvaises relations avec les autres, sources de ruptures professionnelles, privées ou familiales et de souffrance. Dans cette étude sur L'impulsivité et son association avec des traumatismes infantiles liés au trouble bipolaire, au trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention et au trouble de la personnalité limite publiée dans le Journal of Affective Disorders . 2019; 244: 33-41, les chercheurs ont étudié l'impulsivité dans le TDAH, trouble borderline et trouble bipolaire, et cherché à comprendre le lien avec les traumatismes dans l'enfance.

Le résultat est que les personnes ayant un TDAH sont les plus impulsives suivies des celles ayant un trouble Borderline. C'est d'ailleurs une de leurs caractéristiques. L’impulsivité est significativement associée à ces deux troubles. Pour les personnes ayant un trouble bipolaire, ils ont observé une augmentation de l'impulsivité pour celles ayant également vécu une expérience traumatisante durant leur enfance (augmentant avec la gravité du traumatisme infantile).  

En conclusion, selon cette étude, l'impulsivité n'est pas une caractéristique du trouble bipolaire, mais elle peut être présente s'il y a eu des  traumatismes infantiles, contrairement au TDAH et Trouble borderline, qui n'ont pas besoin de cette concomitance.

Référence de l'étude :

D'Hélène Richard-Lepouriel - Anne-Lise Kung - Roland Hasler - Frank Bellivier - Paco Prada - Sébastien Gard  - Stefano Ardu - Jean-Pierre Kahn - Alexandre Dayer - Chantal Henry - Jean-Michel Aubry - Marion Leboyer-  Nader Perroud - Bruno Etain. 





Commentaires

Articles les plus consultés ces 30 derniers jours :