Les accords toltèques, 4+1 (de Don Miguel Ruiz, auteur mexicain), des règles de vie bien vues ou psychologie "bon marché" ?




Au commencement, un livre : 

- Les Quatre Accords toltèques (titre original, The Four Agreements),
publié en 1997 aux États-Unis par Miguel Ruiz (ou Don Miguel Ruiz). 




L’auteur est né en 1952 dans une famille de guérisseurs au Mexique, et devient neurochirurgien, avant qu’une NDE (near death experience, « expérience de mort imminente ») dans les années 1970 ne transforme sa vie. Il décide alors de retrouver le savoir de ses ancêtres toltèques, devient chaman et se donne pour mission de transmettre cette sagesse au plus grand nombre. Après des années d’enseignement et d’écriture, il est victime d’une attaque cardiaque en 2002, et passe le relais à son fils, José Luis Ruiz. Les Quatre Accords toltèques restent son livre phare.

- 4 millions d’exemplaires vendus dans le monde (Aux USA, c’est grâce à l’animatrice de télévision Oprah Winfrey, que le livre a été connu en 2000).  En France, c’est Maud Séjournant, une proche de Miguel Ruiz « enseignante certifiée », qui est à l’origine de sa publication. Traduit en 1999, à ce jour, plus de cent mille exemplaires de son ouvrage ont été vendus en France.

- « Miguel Ruiz propose de passer avec soi quatre accords visant à briser nos croyances limitatives, précise Maud Séjournant. Celles que nous développons depuis l’enfance, qui distordent la réalité et nous maintiennent dans la souffrance. » À force de conditionnements culturels et éducatifs (sur ce qui est juste ou faux, bon ou mauvais, beau ou laid) et de projections personnelles (« Je dois être gentil », « Je dois réussir »…), nous avons intégré une image fausse de nous-même et du monde.
- Ces idées ne sont pas nouvelles. « Elles reprennent les principes de la thérapie cognitive, qui démontrent à quel point le manque de distance ou la généralisation abusive sont des pièges», remarque le psychiatre François Thioly. Pourquoi alors cet engouement ? 
- D’après Maud Séjournant, le talent de l’auteur est d’expliquer ces quatre accords avec des mots simples et des cas concrets. « Il n’est pas nécessaire d’être initié pour les mettre en pratique, poursuit Thierry Cros, coach et auteur de Maîtriser les projets avec l’extreme programming (Cépaduès, 2004). Miguel Ruiz n’ordonne rien. Il laisse entendre que s’il a pu s’approprier ces accords, tout le monde peut le faire. » 
Les préceptes « tiennent en quelques mots, faciles à retenir », selon Jacques Maire, directeur des éditions Jouvence, auxquelles on doit la version française de l’ouvrage (le secret de ce best-seller ?). 

- Les accords toltèques, qu'est-ce que c'est ?
Ils sont au nombre de 4 (+1) :
§  Que votre parole soit impeccable : Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui. 
§  N’en faites jamais une affaire personnelle : Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles
§  Ne faites aucune supposition : Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.
§  Faites toujours de votre mieux :  Votre “mieux” change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger.
§  + Soyez sceptique mais apprenez à écouter.

->Le premier accord concerne la parole, le deuxième la représentation, le troisième la pensée et le quatrième porte sur l’action. Le cinquième tempère le deuxième qui pourrait nous couper des autres.

- Le site Passeport santé nous détaille lui-aussi ces accords avec une certaine perspicacité et des exercices pratiques :

1er Accord toltèque
Que votre parole soit impeccable.
Traduction :
Il s’agit indéniablement de l’accord le plus important, mais aussi le plus difficile à respecter. Votre parole n’est pas qu’un outil de communication : c’est aussi une force permettant de créer les événements de votre vie. Elle possède donc un pouvoir puissant, susceptible de provoquer le chaos autour de vous.
C’est pour cela qu’il est recommandé de ne parler qu’avec intégrité et dire ce que l’on pense vraiment, en évitant de médire et de mentir.

2ème Accord toltèque
Quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle.
Traduction :
Cet accord dénonce les comportements induits par la susceptibilité comme la bouderie, la médisance ou la vengeance. Pour les éviter, il est important de garder en tête que ce que les autres font ou disent ne sont qu’une projection de leur réalité. Il convient donc de s’immuniser contre les opinions et les actes d’autrui.

3ème Accord toltèque
Ne faites aucune supposition.
Traduction :
Les suppositions entraînent bien des malentendus, des drames, des disputes, des séparations, des angoisses. Le troisième accord toltèque vous incite à prendre votre courage à deux mains pour poser les questions et exprimer ce que vous voulez vraiment. Cela paraît être un accord tout simple mais en réalité, il transforme véritablement votre façon d’être.

4ème Accord toltèque
Faites toujours de votre mieux.
Pour bien mettre en action cet accord, il faut vous rappeler que « votre mieux » change en fonction des situations, des années, des périodes de votre vie. Quelles que soient ces situations, faîtes de votre mieux de façon à éviter d’avoir des regrets ou de vous sentir coupable.

Un 5ème accord : Le cinquième accord mène vers "La voie de la maîtrise de soi", sous-titre de l'ouvrage de Don Miguel Ruiz, Edition Tredaniel : Soyez sceptique, mais apprenez à écouter Ne vous croyez pas vous-même, ni personne d’autre. Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez : est-ce que c’est « vraiment » la vérité ? Ecoutez l’intention qui sous-tend les mots et comprenez le véritable message.

->Conclusion : » Philosophie à bon marché ou méthode efficace pour mieux se connaître et s’aimer ? » comme s'interroge  Psychologies Magazine.
Je dirais règles de vie simples, bien vues et salutaires, inspirées des techniques de la TCC - thérapie comportementale et cognitive (notamment exercices comportementaux et cognitifs), où la prise de recul et l’autocompassion figurent en bonne place (issues entre autres de la méditation de pleine conscience). Ces consignes auraient pu être écrites par Jon Kabat zin, Mathieu Ricard, Christophe André, Alexandre Jolien et les papes de la psychologie positive Seligman et  Hayes, voire Viktor Frankl,  réunis :) et bien d'autres...
 
Ces principes ne sont pas nouveaux et brassés par un nombre incalculable de thérapeutes ou coachs, auteurs, conférenciers, universitaires etc, leur mérite et leur succès tient sans doute à leur clarté, leur densité (malgré et grâce à leur concision) et donc leur perspicacité.




Commentaires

Articles les plus consultés ces 30 derniers jours :