5 000 Australiens sont appelés à fournir un échantillon de salive afin de déchiffrer le code génétique du trouble bipolaire (SBS NEWS, 20 novembre 2018)

Selon cet article, la génétique représente 70% du risque de développer un trouble bipolaire

Les chercheurs ont demandé à 5 000 Australiens de fournir un échantillon de salive afin de déchiffrer le code génétique du trouble bipolaire et de trouver de nouveaux traitements et un traitement curatifL'appel national, annoncé mardi, a été soutenu par le ministre fédéral de la Santé, Greg Hunt - dont la mère était atteinte de trouble bipolaire - et par des défenseurs de la santé mentale comme l'ancien Wallaby Enrique "Topo" Rodriguez. 
L’étude australienne sur la génétique du trouble bipolaire vise à identifier les gènes qui prédisposent les personnes au trouble bipolaire et leur influence sur leur réponse aux médicaments. Les participants seront invités à soumettre un échantillon de salive pour analyse de l'ADN et à répondre à un questionnaire en ligne.
Les personnes (australiennes) peuvent se porter volontaires pour participer à l’étude sur www.geneticsofbipolar.org.au
Wanted : https://www.6minutes.com.au/news/wanted-5000-australians-bipolar-help-find-cure
  • Les chercheurs disent que la cause de la maladie, qui touche environ un Australien sur 50, est inconnue, mais la génétique représente 70% du risque.
  • Les personnes atteintes de la maladie sont 15 fois plus susceptibles de se suicider que la population en général et représentent 25% de tous les suicides.
Le professeur Nick Martin espère que l’étude identifiera les gènes qui prédisposent les gens au trouble bipolaire.

Commentaires

Articles les plus consultés ces 30 derniers jours :