Les maladies psychiatriques sont des maladies comme les autres, trop souvent stigmatisées en France. Il faut créer un institut national de la psychiatrie à l'instar de l'institut national du cancer (Marion Leboyer ce matin sur France Inter, 7-9, N.Demorand)



Marion Leboyer  professeur de psychiatrie de l’université Paris Est Créteil, responsable du pôle de Psychiatrie et Addictologie des Hôpitaux Universitaires Henri Mondor, directrice du laboratoire de psychiatrie génétique (équipe 15) Institut Mondor de Recherches Biomédicales (INSERM U955) et dirigeant la Fondation FondaMental, était l'invitée ce matin de Nicolas Dumorand sur France Inter, pour la promotion de son livre sur la psychiatrie française "Psychiatrie, l'état d’urgence"avec P.M Llorca : 

Face à certains constats qu'elle déplore :
- la stigmatisation des maladies psychiatriques
- le retard de diagnostic (notamment du trouble bipolaire : 10 ans entre les premiers symptômes et le premier traitement)
- une psychiatrie hospitalo-centrée
- trop peu de structures psycho-sociales
- trop peu de prises en charge ambulatoires
- trop peu d’hospitalisation à domicile
- une psychiatrie trop "généraliste"alors qu'il faudrait une hospitalisation spécialisée par pathologie (comme pour les cancers)
- les CMP dépassés, trop de difficultés pour avoir un RDV chez un psychiatre 
- les familles ne savent pas où aller 
...etc

Ses propositions :

- notamment, créer un institut national de la psychiatrie comme on a crée dans le début des années 2000,  un institut national du cancer car grâce à la création de cet institut, on a repensé la prise en charge du cancer qui était dans un état similaire à celui de la psychiatrie aujourd'hui.
...etc

A réécouter (en entier):
Marion Leboyer sur franceinter l'invitée de 8h20 le grand-entretien

Commentaires

Articles les plus consultés ces 30 derniers jours :