Différences entre le trouble bipolaire et la schizophrénie (site verywellmind, juillet 2018)


La psychose, qui comprend les hallucinations et les délires, est un symptôme caractéristique de la schizophrénie. Les personnes atteintes d'un trouble bipolaire de type I peuvent présenter des symptômes psychotiques pendant la manie et / ou la dépression, et les personnes bipolaires de type II peuvent en souffrir pendant un épisode de dépression. Ainsi, alors que le trouble bipolaire et la schizophrénie peuvent partager un ensemble de symptômes graves, les médecins, en distinguant les deux troubles, examinent les différences entre les symptômes et accordent un poids différent à certains des symptômes communs.

Les symptômes les plus importants de la schizophrénie

Ce sont les principaux symptômes de la schizophrénie chez l'adulte :

 1. Pendant au moins un mois, un patient doit présenter deux de ces symptômes :
  • Délires
  • Hallucinations
  • Discours désorganisé, déraillement ou incohérence (également connu sous le nom "word salad - salade de mots" où il n'y a aucun lien entre les mots prononcés du tout). Par exemple, "l'abrégé de café, bienvenue sur la pointe des pieds colle le chiot de cuisine".
Si un seul de ces symptômes est présent, l'un des éléments suivants doit également apparaître :
  • Comportement psychomoteur extrême et anormal, incluant la catatonie (passivité et de négativisme alternant avec des excitations soudaines)
  • Symptômes négatifs
  • Alogia (absurdité, non-sens), réduction de la quantité de parole ou de la qualité de la parole
  • L"Effet plat" (affects diminués), peu ou pas d'émotion
  • Anhedonie - perte de plaisir
  • Avolition ou aboulie (c'est le terme "aboulie" qui a été choisi en français pour traduire la terme "avolition" du DSM V.), sévère manque d'initiative (incapacité à initier et poursuivre des activités orientées vers un but).
2. Parallèlement, il y a une diminution marquée dans au moins un domaine de fonctionnement important, tel que :

§  Travail
§  École
§  Relations avec les autres
§  Soins personnels, tels que la propreté

En plus du mois de symptômes aigus, la perturbation globale doit avoir persisté pendant au moins six mois.

Les symptômes les plus importants du trouble bipolaire

Aucun symptôme de délire, d'hallucination, de parole et de comportement désorganisé n'est nécessaire pour qu'une personne soit diagnostiquée avec un trouble bipolaire, bien qu'ils  puissent être présents. En fait, la seule condition requise pour un diagnostic de trouble bipolaire I est que le patient ait eu un épisode maniaque ; bien que la dépression soit également fréquente, elle n'est pas requise pour un diagnostic.
Et pour le bipolaire II, les exigences sont presque aussi simples : pas d'épisodes maniaques, au moins un épisode hypomaniaque et au moins un épisode dépressif majeur .
Dans le trouble bipolaire, une autre exigence est que les symptômes entraînent des problèmes importants de fonctionnement professionnel et / ou social. Ceci est similaire au numéro deux de la schizophrénie, mais les raisons de la déficience sont en général très différentes.

Différences diagnostiques

Voici un résumé des différences entre les exigences de diagnostic pour les deux maladies:
Différences diagnostiques entre la schizophrénie et bipolaire
Schizophrénie - Symptômes requis
Trouble bipolaire - Symptômes requis
1. Deux ou plusieurs de ces symptômes:
  • Obligatoire: hallucinations ou délires
  • Peut être requis: Discours désorganisé, comportement psychomoteur anormal, symptômes négatifs
2. Une diminution significative du niveau de fonctionnement professionnel, social et / ou personnel




Bipolaire I : Un seul épisode maniaque, qui peut ou non inclure la psychose

Bipolaire II : au moins un épisode hypomaniaque et au moins un épisode dépressif majeur (pouvant ou non inclure une psychose)
Les deux : perturbation cliniquement significative du fonctionnement professionnel et / ou social 

Schizophrénie - Durée
Trouble bipolaire - Durée
Dans l'ensemble, six mois. Pendant ce temps, les symptômes énumérés au n ° 1 doivent être présents la plupart du temps pendant au moins un mois (peut être moindre si un traitement précoce réussit à les contrôler).
Bipolaire I : Épisode maniaque d'une durée d'au moins 1 semaine.
Bipolaire II : épisode hypomaniaque d'au moins 4 jours et épisode dépressif d'au moins 2 semaines.

Qui est l'auteure de l'article ? 
Marcia Purse, rédactrice indépendante. Son blog personnel est Echo's Web . Elle a été diagnostiquée avec un trouble bipolaire au début de 1999 et connaît bien les difficultés de vivre avec la maladie et la tâche souvent difficile de trouver le bon traitement médical. Etre une élève du sujet lui donne un intérêt personnel particulier à trouver et à partager autant d'informations que possible sur la dépression maniaque. Elle est diplômée en anglais du Kendall College et - ce qu'elle considère comme beaucoup plus précieux que la scolarité - de nombreuses années de survie et de réussite dans le monde réel avec une maladie mentale.
Un mot de Marcia Purse (Message à ses lecteurs) : « Vous n'êtes pas seul. Je suis ici pour trouver et partager des informations sur la vie et la gestion du trouble bipolaire. Des symptômes et du diagnostic aux médicaments, en passant par d’autres options de traitement et les problèmes quotidiens et extrêmes de la maniaco-dépression, ce site vise à vous apporter ce dont vous avez besoin et ce que vous voulez savoir ».

Pour en lire plus sur le sujet de la différence entre trouble bipolaire et schizophrénie :
Et, où se situe le trouble schizo-affectif ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_schizo-affectif

Commentaires

Articles les plus consultés