Peut-on se libérer de ses gènes ? les cicatrices (épi) génétiques sont-elles réversibles ? (Livres, Giacobino, De Rosnay, 2018)

Ce que l’on mange, l’air qu’on respire, ou les stress intenses ont une influence sur notre ADN. L’environnement modifie nos gènes, comme s’il y laissait une cicatrice. Et cette cicatrice est, parfois, transmissible à nos descendants. Un traumatisme
vécu par une femme enceinte peut, par exemple, affecter son futur bébé.
Plus stupéfiant encore, cette transformation de nos gènes est réversible ! Cette découverte révolutionnaire s’appelle l’épigénétique. Et elle implique la fin du déterminisme génétique absolu.


L'épigénétique : c'est l'ensemble des "étiquettes" chimiques attachés au génome d'une cellule donnée. Elles allument ou éteignent un gène (inhibent ou sur-expriment).
L'épigénétique est "par dessus" la génétique classique, c'est la possibilité de modifier l'expression de nos gènes par nos comportements. Ces comportements peuvent être choisis et modifiés. J. de Rosnay recense 5 piliers pour modifier son destin génétique : 1.alimentation, 2. sport, 3. gestion du stress, 4. plaisir, 5. harmonie du réseau personnel, familial, professionnel et social).
J. de Rosnay : "nous pouvons secréter des molécules (grâce à nos comportements),  qui vont agir comme des clés pour ouvrir et fermer les "tiroirs" dans lesquels sont nos gènes". 

On est en permanence modifié(e), même si on ne peut pas tout contrôler.
Le débat inné/acquis est dépassé. La modification des gènes par le comportement est à la fois inné et acquis.  

  • Et sur : La grande Librairie 03/2018 : "La symphonie du vivant» : l'épigénétique, c'est fantastique" par Joël de Rosnay


Pour une explication schématisée et très claire, vidéo:  "Comment nos choix peuvent affecter nos gènes ?"

"Voici une énigme: des jumeaux identiques proviennent du même ADN ... alors, comment peuvent-ils se révéler si différents - même dans les traits qui ont une composante génétique importante? Carlos Guerrero-Bosagna explique que bien que la nature par rapport à la culture y soit pour beaucoup, une réponse plus profonde peut être trouvée dans ce qu'on appelle l'épigénétique".

                                                             





Commentaires

Articles les plus consultés