Troubles bipolaires : l'hérédité en cause.



Les troubles bipolaires, qui touchent près de 1% de la population française, sont fortement héréditaires. Si les deux parents sont atteints, l’enfant a un risque sur deux de développer la maladie.

Manuel du bipolaire, par Martin Desseilles, Nader Perroud et Bernadette Grosjean, édition Eyrolles, janvier 2017.

On estime que les facteurs génétiques contribuent pour 60% à l’apparition des troubles bipolaires, affirme le Dr Stéphane Jamain, de l’Institut Mondor de recherche biomédicale de Créteil (Inserm). Plusieurs études ont montré que les mêmes gènes peuvent être impliqués dans plusieurs pathologies psychiatriques». Stéphane Jamain et son équipe sont actuellement en train de décrypter l’ADN de personnes avec un trouble bipolaire et celui de personnes avec une schizophrénie
Cependant les gènes ne sont pas les seuls responsables. Des événements survenant très tôt dans la vie de l’individu ont également un poids important dans le déclenchement de troubles bipolaires. «Des études montrent que les personnes qui ont été exposées à des traumatismes dans l’enfance sont plus vulnérables, explique le Dr Bruno Etain, médecin psychiatre responsable du centre expert trouble bipolaire Fernand-Widal (AP-HP). Attention, nous ne concluons pas que les parents de personnes souffrant de bipolarité ont été maltraitants!», insiste le médecin.
«Ces facteurs vont entraîner, durant le développement de l’individu, des perturbations subtiles au niveau du cerveau ; ce dernier, fragilisé, va décompenser une fois confronté à des facteurs environnementaux proximaux (proches de la maladie) qui vont déclencher la première phase thymique à proprement parler», explique le Manuel du bipolaire*.

http://sante.lefigaro.fr/article/troubles-bipolaires-l-heredite-en-cause

Commentaires

Articles les plus consultés