La dépression, "parlons-en", ce n'est pas que dans les pays occidentaux !


La Journée mondiale de la santé, célébrée chaque année le 7 avril pour marquer l’anniversaire de la création de l’Organisation mondiale de la Santé, offre une occasion unique de mobiliser l’action autour d’un thème de santé spécifique qui concerne le monde entier.

La Journée mondiale de la santé 2017 avait pour thème la dépression, et pour nom de campagne : 
" la dépression, parlons-en ", et s'inscrivait dans le cadre des campagnes mondiales de santé publique de l'OMS.

L'occasion de se rendre compte des chiffres de la dépression en Haiti, Mauritanie, Togo, Algérie, par exemple, et de lutter contre cette idée reçue que la dépression ne concernerait que les pays occidentaux, riches...L'idée reçue qu'elle ne serait qu'une maladie de ceux qui n'ont pas de problèmes mais s'en créent, sorte de maladie imaginaire, résultat de nos vies trop confortables et modernes. 

À croire les chiffres de l'OMS, le problème de dépression est plus récurrent qu'on ne le pense et touche de plus en plus de personnes. Ne pas en parler ne ferait qu'empirer la situation. En effet, plus de 300 millions de personnes dans le monde vivent avec le problème de la dépression, soit une augmentation de plus de 18% de 2005 à 2015. 

Revue de presse 11/04/2017 :
Mauritanie : 19% de la population sont sujets à la dépression 
Haïti : Le Mspp souhaite une meilleure prise en compte de la santé mentale dans le système sanitaire 
Le Togo s'arme contre la dépression 
ALGERIE Santé mentale : Pour une approche basée sur la prévention 



Commentaires

Articles les plus consultés