Difficulté du diagnostic en matière de trouble bipolaire ( PODCAST France Inter, 1/04/2017).




Jeudi dernier, 30 mars, c'était la Journée mondiale des troubles bipolaires. Le 30 mars, date anniversaire de la naissance de van Gogh : voilà le lien. Car de nombreux experts disent que le peintre souffrait certainement de cette maladie. Ce principe "Journées mondiales" est sans doute un peu trop répandu, mais c’est néanmoins le moyen de mettre l’accent sur certains aspects méconnus d’une maladie.
Ces troubles bipolaires touchent au moins 700 000 personnes. C’est ce qu’on appelait avant la maniaco-dépression.
Ce qui semblait un peu trop général au corps médical, mais qui définissait pourtant assez clairement l’état du patient qui passe alternativement par des phases de grande excitation qui peuvent conduire à des actes démesurés, à des passages dépressifs profonds... Et le problème, c’est le diagnostic, car quand ces brusques variations sont très flagrantes, cela se repère assez facilement.
Mais parfois, l’évidence n’apparait pas et des malades trainent longtemps, soit avec un faux diagnostic, soit sans traitement. C’est le cas, d'Annie Labbé, présidente de l’association Argos 2001. Les médecins sont passés à côté de sa maladie pendant une longue période.
Rencontre.

https://www.franceinter.fr/emissions/carnet-de-sante/carnet-de-sante-01-avril-2017

Commentaires

Articles les plus consultés