La musique exerce un effet profond sur l'être humain. Le propre de la musique est d'être expressive, la musique renvoie à autre chose qu'aux sons et architectures sonores qui la composent, elle nous plonge dans un état psychologique et physiologique spécifique...





La musique exerce un effet profond sur l’être humain bien au-delà des sphères restreintes des mélomanes cultivés. Si l’on en croit de récentes statistiques économiques, la musique représenterait l’un des marché les plus développés, bien avant l’industrie pharmaceutique. Les pratiques musicales ont une importance notable tant dans les sociétés industrialisées que dans les sociétés occidentales. Ainsi dans certaines cultures traditionnelles, on consacre plus de temps aux activités musicales qu’à celle dont dépend la tribu. La chasse notamment. Pourquoi la musique a-t-elle un tel impact ? C’est aujourd’hui l’objet d’études scientifiques novatrices en neurosciences et en psychologie cognitive.
Les processus cognitifs impliqués dans la perception musicale (comment le cerveau travaille-t-il les informations musicales) sont étudiés depuis longtemps, alors que les réponses affectives à la musique (comment la musique déclenche-t-elle des émotions) ont été négligées jusqu’à présent. Pourtant, si nous écoutons de la musique, ce n’est pas pour le plaisir d’entendre des structures sonores bien construites que notre cerveau  redéploierait lors de l’écoute, même si cette conception formaliste correspond sans doute à une réalité pour certains mélomanes érudits. Pour beaucoup de compositeurs et pour la plupart des auditeurs, le propre de la musique est d’être expressive. La musique renvoie à autre chose qu’aux sons et aux architectures sonores qui la composent ; elle nous plonge dans un état psychologique et physiologique spécifique qui ne se confond pas avec l’excitation sensorielle produite par les signaux acoustiques et qui se différencie clairement de l’état psychologique déclenché par les autres stimulations sonores de l’environnement.
Les œuvres musicales ont une structure expressive suffisamment  puissante pour imposer des états émotionnels communs à un grand nombre d’auditeurs. La musique peut mettre à l’unisson émotionnelle une foule entière. 
Source : Les émotions musicales, Emmanuel Bigand. Pour la Science  n° 373 Novembre 2008, « La musique est la langue des émotions » Kant.

La musique joue sur l'humeur, a fortiori sur les troubles de l'humeur (troubles bipolaires), anxiété, dépression... 

En guise d'illustration, cette musique, très expressive :

Gwen Stefani du groupe No doubt, morceau "Don't take", classé 495e par le magazine Blender sur la liste des "500 meilleures chansons depuis que vous êtes né" ("The 500 Greatest Songs Since You Were Born"),15/04/1996. Mezzo-soprano, sa voix s'étend sur trois octaves, possède un vibrato profond. Sa musique provient de différents styles musicaux, dont la pop, la new wave et le reggae mais aussi la synthpop, le bubblegum pop, le dance-punk, le hip-hop et le RnB. Influences et héritage : Club Nouveau, Depeche Mode, Lisa Lisa, Prince, New Order, The Cure, et les premiers Madonna comme ses influences pour ces albums.Son travail a influencé plusieurs artistes dont Best CoastRihannaKaty PerryMarina and the DiamondsCover DriveSky Ferreira ou Rita Ora.



A consulter également, ce site : http://www.pourquoilamusique.fr/ qui propose notamment 88 extraits "expressifs" : http://www.pourquoilamusique.fr/extraits.html, d'après le livre de Francis Wolf : Pourquoi la musique ? 




Commentaires

Articles les plus consultés