Les émotions négatives sont comme les "grandes gueules" dans une famille... qui mettent le bazar à la table familiale...


A l'approche des fêtes, il est amusant de reprendre cette métaphore de Christophe André, psychiatre et auteur, dans le livre : "Trois amis en quête de sagesse". 

Toutes les émotions nous sont utiles : la colère, la tristesse, la peur , l'anxiété, la honte ont des fonctions bien précises.
Les émotions  négatives sont associés à des situations souvent dangereuses, pouvant menacer notre survie : 
La colère nous permet d'intimider autrui (et d'éviter ainsi un combat physique coûteux).
La peur nous fait éviter les dangers potentiels (et nous incite à la prudence ou la fuite)
La tristesse nous contraint à ralentir pour réfléchir.
Les émotions positives sont associés à des situations de recherche de ressources (nourriture, repos, échanges agréables, comme des jeux ou des rapports sexuels).

Mais ce qui est agréable n'est jamais prioritaire par rapport à ce qui est dangereux : dans la nature, on doit traiter le dangereux avant l'agréable. C'est pour cela que les émotions négatives ont une sorte de suprématie potentielle sur les émotions positives, à la fois dans leur clarté, leur intensité, leur puissance de jaillissement et de captation de notre attention.
Mais sans les émotions positives, on ne tiendrait pas sur la durée : ce sont elles qui rouvrent ensuite notre regard et notre capacité à nous lier aux autres, à trouver des ressources, inventer des solutions; elles sont notre carburant pour avancer.
Nous avons donc besoin des deux.

Les émotions négatives sont comme les "grandes gueules" dans une famille, qui réagissent plus vite, crient plus fort et mettent le bazar à la table familiale. Mais sans les émotions positives, plus personne ne viendrait manger parce que ce serait rapidement l'enfer !

"Maintenant que nous les connaissons toutes, n'en ayons plus peur puisqu’elles sont bonnes par nature. L'important est simplement d'éviter leur mauvais usage ou leurs excès." (Descartes, Traité des passions de l’âme).

Issu du livre "Trois amis en quête de sagesse" :

http://www.matthieuricard.org/books/trois-amis-en-quete-de-sagesse

Christophe André, interrogé sur ce livre dont il est co-auteur, dans le Magazine de la santé, 13/01/2016 :



Commentaires

Articles les plus consultés