Poème

Le 14

Ce n' est pas le numéro d'une chambre d'hôtel
Ni celui d'un cheval qui court un grand prix
Elles sont deux 14 des supers nanas des
Qu'on trouve pas au détour d'une bouche 
D'incendie mais dans une soirée arrosée 
de champagne de whisky et autre nom
d'oiseau mais la fourmi n'est pas prêteuse.
Une soirée commencée à 19 heure tôt quoi
Et très vite la mayonnaise prend une des deux nanas
Attire mon attention celle qui parle fort 
Brune grande bien coiffée aux pieds des talons
Sans aiguilles.
Mais tout à coup la pleuie des trombes d'eau
La maison n'étant pas étanche laisse passer le flot
Les murs ruisselent les verres se remplissent 
Les assiettes volent les couverts sont bleus de trouille

Seul le phono jouait ceci : Il pleuvait fort sur la grand-route
                                     Elle cheminée sans parapluie
                                     J'en avais un volé sans doute...

Mais Le14 novembre c'est l'anniversaire de deux supers nanas
sans qui ma vie ne serait pas piquée de hannetons.

J'ADORE le glabigoulba
 La suite au prochain numéro...  
                             
             Pierre Alban ( tu aimes le son de la cornemuse ? )         


Commentaires

Articles les plus consultés