Mon entretien en vue d'un poste de travailleur handicapé dans la fonction publique (récit)




Je n’étais pas préparée à ce que j’allais vivre lors de cet entretien destiné pourtant spécifiquement à des personnes handicapées, donc par principe, plus vulnérables. 

Sept gorgones se sont penchées, non pas sur mon berceau, mais sur ma chaise. Dès les premières secondes, le décor était planté : l’erreur, la faiblesse et la maladresse, allaient être traquées, sans répit, et même pire : suscitées, avec délectation, je vous prie. 

Aucune chance ne m’était laissée, je n‘avais plus qu’à attendre que le théâtre de Guignol et ses marionnettes sinistres, se termine. Coups de bâton à la clef par sept fonctionnaires aigries, en harpies sûres de leur bon droit. 

La fuite fut mémorable, comme une mouche ou une guêpe qui se cogne aux parois de la bouteille qui les a enfermés pour en rechercher l’ouverture, je cherchais en tout sens la sortie de l’immeuble, changeant d’étage, de sens, prise au piège ! 

La respiration commençait à me manquer, un petit dessin blanc sur fond vert a attiré mon attention : une personne en fuite. Sauvée ! Je me suis précipitée, et j’ai appuyé sur la poignée, en priant pour qu’elle s’ouvre. Par bonheur, elle s’est ouverte, et j'ai pu décamper de cet immeuble de fous, par l'issue de secours, sans demander mon reste… 


Notes du 17 octobre 2016, 
l.e 🎭

Commentaires

Articles les plus consultés