Troubles bipolaires et auto-stigmatisation (Hélène Richard-Lepouriel, Rev Med Suisse 2015; 1696-1701)

http://www.revmed.ch/RMS/2015/RMS-N-486/Troubles-bipolaires-et-autostigmatisation

Résumé

En dépit d’une large médiatisation au cours des dernières années, la stigmatisation des personnes souffrant d’un trouble bipolaire est toujours présente. A cela s’ajoute la tendance à s’autostigmatiser, c’est-à-dire à s’approprier les croyances, préjugés et comportements stigmatisants. Les conséquences sont importantes : la honte, la culpabilité, le repli sur soi et le renoncement à mener sa vie selon ses propres valeurs péjorent la qualité de vie et augmentent le risque de rechutes thymiques. L’autostigmatisation est cependant rarement évaluée en pratique clinique et peu de stratégies ont été étudiées pour y faire face. Reconnaître les croyances autostigmatisantes et les questionner pour tenter de les déconstruire sont les premiers fondements de ce vaste défi.

Sur l'anxiété sociale et troubles bipolaires :
"Notons par ailleurs que l’anxiété sociale est l’une des comorbidités les plus fréquentes dans le trouble bipolaire, sans hypothèse génétique claire pour soutenir ce constatSelon certains auteurs, l’anxiété sociale chez les patients souffrant d’un trouble bipolaire serait la conséquence directe de l’autostigmatisation et des sentiments chroniques de honte et de baisse de l’estime de soi qu’elle engendre, y compris chez des patients euthymiques et stabilisés depuis plusieurs années."


Commentaires

Articles les plus consultés