Aspect génétique des troubles bipolaires : plus de 60 % de la maladie bipolaire liée aux gènes !

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2010/10/10/10469-maniaco-depression-est-elle-maladie-genetique

De nombreuses études ont suggéré une contribution importante des facteurs génétiques dans la manifestation des troubles bipolaires. En effet, on constate que lorsqu'une personne est atteinte de troubles bipolaires, ses proches parents ont plus de risque de développer également la maladie, avec un risque qui augmente proportionnellement aux liens de parenté. Par exemple, les frères et sœurs de personnes avec un trouble bipolaire ont un risque dix fois supérieur à celui de la population générale d'être eux-mêmes atteints. Ce risque est multiplié par trente lorsque les enfants ont leurs deux parents atteints de troubles bipolaires.
Néanmoins, l'agrégation familiale ne témoigne pas forcément de l'influence de facteurs génétiques. D'autres éléments, à commencer par les facteurs environnementaux, sont également très fortement partagés par les familles. C'est pourquoi seules les études de couples de jumeaux nous permettent véritablement de différencier la part environnementale de la part génétique. Ainsi, on constate que le risque pour l'un des jumeaux d'être atteint sachant que l'autre a déjà manifesté la maladie est de 50% chez les vrais jumeaux, qui partagent 100% de leur patrimoine génétique, alors qu'il n'est que de 10 % chez les faux jumeaux, qui ne partagent que 50% de leur génome. Ceci nous permet d'estimer à un peu plus de 60% la part de la maladie expliquée par les gènes dans les troubles bipolaires.


Commentaires

Articles les plus consultés