Il n'y a pas que les hauts et les bas dans les troubles bipolaires, même en période normothymique, la personne bipolaire est vulnérable !




La réactivité émotionnelle des patients bipolaires en période normothymique -  publication du Professeur Chantal Henry, psychiatre à Créteil et spécialiste des troubles bipolaires

Résumé : Les définitions des troubles bipolaires sont basées uniquement sur la présence d’épisodes maniaques, mixtes ou dépressifs et ceux-ci ont comme critère principal d’avoir une humeur euphorique, irritable ou triste. Au-delà des problèmes de conceptualisation que posent les états mixtes qui doivent présenter dans le même temps une humeur triste et euphorique, les définitions basées uniquement sur la tonalité des affects semblent trop restrictives pour qualifier des troubles affectifs. En effet, les émotions sont caractérisées par la tonalité des affects mais également par l’intensité de la réponse émotionnelle aux stimulations. Dans cet article nous faisons le point sur les caractéristiques de la réactivité émotionnelle chez les sujets bipolaires au cours de la période inter-critique et au cours des épisodes.A la lumière des premiers résultats, il apparaît que la définition des troubles bipolaires gagnerait à englober ce critère.


L'information psychiatrique

2008/2 (Volume 84)


https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=INPSY_8402_0137

Commentaires

Articles les plus consultés